Le 25 décembre dans ses origines

Le 25 décembre dans ses origines
by

Certainement que la date du 25 décembre suscite beaucoup de questionnement: sur son fondement temporel et surtout spirituel.

L’Église Universelle a choisie cette date du 25 décembre pour commémorer la nativité de Jésus-Christ, Sauveur de l’humanité.

Il est donc important que les chrétiens sachent d’où est venue cette idée de célébrer Noël le 25 décembre.

Dans cet article, nous allons juste nous arrêter aux fondements originels et temporels du choix de la date du 25 décembre, dans les prochaines publications, nous allons développer d’autres questions.

En effet, du latin _natalis_ – au début du 12ème siècle – (« natal, relatif à la naissance »), lequel a donné Nael en ancien français (Natale en italien et Nadal en occident).

Le mot viendrait des racines grecques anciennes νέος, néos (« nouveau ») et ἥλιος , hếlios (« soleil ») par l’intermédiaire du gaulois ou du francique, la fête de Noël ayant remplacé la fête romaine qui célébrait le retour du soleil après le solstice d’hiver. Cette fête initialement païenne a été remplacée – avec l’Église – par la commémoration de la naissance de Jésus de Nazareth pour contrer les païens.

D’où notre Noël le même 25 décembre.

Cela est venu aussi en partie du fait que la vrai date de naissance du Christ reste énigmatique, les seules sources canoniques à notre disposition restant peu précises. Selon Saint Matthieu, Jésus serait né « aux jours du roi Hérode », c’est-à-dire au plus tard à 750 de l’ère romaine, – 4 de l’ère chrétienne, ce roi Hérode étant mort à 750, – 4 de notre ère, l’an zéro étant l’an 754 de Rome.

Quant à Saint Luc, celui-ci situe la même naissance au recensement ordonné par l’empereur César-Auguste, Quirinus étant le gouverneur de la Syrie, c’est-à-dire à 760 de l’ère romaine, 7 de notre ère. Il en résulte de ces deux seules sources disponibles que Jésus est né à la fois 4 ans avant lui-même (avant l’an zéro, 754 de Rome), et 7 ans après lui-même.

C’est cet énigme non encore résolu qui a permis à l’Église d’adopter la date du 25 décembre, en voulant aussi contrer la populaire et célèbre fête païenne romaine célébrant le retour du soleil au solstice d’hiver à la même date.

Voilà un peu le bref de la fête que nous célébrons aujourd’hui dans nos Églises chrétiennes. Nos prochaines publications essayerons à relever d’autres énigmes qui restent jusque là autour de cette fête.

Merci beaucoup de lire cet article et de le partager, ça peut édifier quelqu’un.

Que Dieu vous bénisse !

 

Darcy Sikwaya

Share

Recommended Posts

Comments

  1. Merci frère Darcy pour cette publication si édifiante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *